Orange e‑LIGUE 1
Saison 2018 - 2019

Représente ton club de coeur en participant à l'Orange e‑LIGUE 1
Saison 2018 - 2019

Supporter invétéré et représentant de son « Téfécé » lors du Tournoi d’Hiver 2017, Thomas raconte son expérience de la saison passée, entre cheveux arrachés et projet d’avenir.

Comment as-tu trouvé ta première saison à l’Orange e-Ligue 1 ?

J’ai trouvé ça génial. Je n’en garde que des bons souvenirs ! Je reste légèrement déçu par mes derniers matchs, où j’ai manqué de maîtrise et de contrôle sur mes émotions. Pour le premier match des phases de poule, notamment, sur la grande scène dans le studios Webedia, je me suis complètement laissé emporter par l’enjeu, ça m’a sorti du match.

 

Quel lien entretiens-tu avec le Toulouse Football Club ?

Le TFC, c’est mon club de cœur, je ne changerai jamais. C’est ma ville, ma famille. Je l’ai dans les veines. Tous mes souvenirs de football sont liés à ce club, même si parfois je m’arrache les cheveux en regardant les matchs. Il faut beaucoup d’amour et un mental d’acier pour parvenir à supporter Toulouse (rires). C’est comme avec une femme, il n’y a pas toujours que des bons côtés. Au stade, l’ambiance est familiale, avec des ultras, les Indians, qui font le boulot.

 

Toi qui as l’habitude d’aller au Stadium de Toulouse depuis tout petit, ça t’a fait quoi d’y disputer ta finale des qualifications ?

C’était un pur kiff ! On a été super bien accueillis. Être dans les coulisses, pouvoir entrer sur la pelouse… J’ai adoré. Et puis faire des interviews d’après match, c’est exceptionnel. Tu te dis que tu te verrais bien joueur professionnel.

 

C’est un de tes projets, faire carrière dans l’esport ?

Je joue en compétition depuis FIFA 15. J’ai toujours pour but d’aller au bout lorsque je m’engage dans un tournoi, d’être le meilleur. Alors oui, bien sûr que mon objectif serait de percer dans ce milieu. Après, je sais que c’est très compliqué.